Translate

mercredi 27 mai 2015

[Saga] Delirium Tome 2 : Pandemonium by Lauren Oliver

           
*Étiquette du livre
Titre original : Pandemonium (2012)
Titre français : Pandemonium (2012)
Auteur : Lauren Oliver
Maison d'édition originale : Harper Collins
Maison d'édition française : Hachette Black Moon
- Grand format, 375 pages (VF)
Note personnelle : 17/20
Achat : 16€ (Fnac)
*Quatrième de couverture
Lena vit dans un monde où le gouvernement impose aux jeunes de 18 ans une opération pour les immuniser contre l’amour. A la veille de son opération, Lena découvre ce sentiment interdit avec Alex et ensemble ils décident de s’enfuir. Mais seule Lena y parvient. Après s’être échappée de Portland dans le Maine, Lena rejoint une communauté d’Invalides - les résistants au système - réfugiée dans la Nature. Là-bas, elle se transforme en guerrière de la résistance. Un futur sans Alex semble d’abord inimaginable, mais Lena va de l’avant. Elle combat pour lui et pour un monde où l’amour ne serait plus considéré comme une maladie. Entraînée dans un mélange explosif de révolution et de contre-insurrection, Lena doit lutter pour survivre et croire encore que l’amour est possible, et plus encore : souhaitable...
*Contexte de lecture


Cette lecture entre dans le cadre du challenge Compte tes pages #12, et 100 lectures.
*Avis
Vous pourrez retrouvez les autres volumes de la saga Delirium sur les liens suivants : Tome 0.5 Tome 1 Tome 1.5 Tome 2.5 Tome 3
En refermant le livre, une multitude d'émotions m'ont traversées : joie, surprise, excitation, inquiétude, colère, peine, soulagement, tiraillement...
Dans ce volume qui retrace la vie de Lena après son évasion de Portland, on navigue entre sa vie dans la Nature et son adaptation, et sa vie maintenant qu’elle est réintroduite à Manhattan, dans la Résistance. Un chapitre après l'autre, on découvre une nouvelle Lena, on comprend alors que la vie n'a vraiment rien de merveilleux une fois passée les frontières et que plus le temps s'écoule et moins il est aisé de survivre tant physiquement que psychologiquement. Notre jeune rebelle se retrouve donc obligée d'oublier son passé, sa vie d'avant, "il n'y a pas d'avant, il n'y a que le présent et le futur", avec sa famille, Hana et Alex, et on ressent son amertume lorsqu'elle pense à eux, en imaginant la mort de son bien aimé, on partage sa haine envers cette civilisation de "zombies" dépourvus de sentiments, véritables maniques du contrôle...
Raven est le personnage que j'ai eu le plus de facilité à comprendre, son besoin de tout contrôler et de refouler ses émotions pour rester forte envers et contre tout est un sentiment que je connais bien... Même si parfois j'ai eu envie de la gifler, elle reste l'image même de la résistance. Les autres, tels que Blue, Hunter, Tack et Cie ont ajouté une note familiale et nécessaire à l'histoire.
*Citations
"Le chagrin est une noyade, un ensevelissement.Lena
"Ils sont la Lune, nous sommes la marée , sous leur influence, nous laverons le monde de toutes ses plaies.Lena
"Un monde sans amour est aussi un monde sans enjeux.Lena
"Quand elle se tourne vers moi, cependant, je découvre que son regard s'est éteint, comme si elle avait fermé une porte au fond d'elle même...Lena
"La liberté absolue s'accompagne d'une solitude infinie.Lena
*Le mot de la fin


Cette saga me surprends de plus en plus et me rend complètement accro. J'ai envie de découvrir la suite et vite !!! Je me demande déjà ce qui va bien pouvoir se passer et ma mère me nargue vu qu'elle connait le fin mot de l'histoire. En bref, merci Lauren Oliver pour cette découverte magnifique !!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire